Je connais une personne qui a recours à la violence
Nous pouvons vous aider et réfléchir avec vous à comment engager le dialogue avec la personne qui recourt à la violence.

Ce n’est pas facile de parler de la situation, car vous ne savez pas comment l’autre va réagir. Cependant, ne pas agir ne permet pas à l’autre de faire « autrement » et de ce fait la violence continue.

 Voici déjà quelques conseils :

  • En parler dans un environnement propice, où vous ne serez pas dérangé.e (en l’absence du.de la partenaire). Si l’auteur.e ne désire pas la discussion, informez-la de l’existence de notre ligne, 0800 30 030, car l’anonymat encourage à faire le premier pas.
  • Ecouter sans cautionner : entendez sa colère, culpabilité, tristesse, ses remords, … tout en reconnaissant que le recours à la violence est un comportement inacceptable. Il n’y a pas d’excuse valable! Compréhension ne signifie pas acceptation. La violence est d’ailleurs punie par la loi. C’est pourquoi vous pouvez valider ses émotions sans cautionner pour autant leur expression. Montrez-lui que ses colères et frustrations peuvent s’apaiser autrement, sous une forme plus respectueuse de l’autre. Des professionnel.les peuvent l’y aider.
  • Rien ne justifie la violence conjugale/intrafamiliale (souffrance, douleur, …). La violence n’est pas une solution! Elle aggrave au contraire la situation : l’entente conjugale avec la compagne.le compagnon se détériore et entraîne des retentissements sur les enfants (et ce, même s’ils ne sont pas présents lors des scènes de violence). Si l’auteur.e en souffre, les autres membres de la famille en souffrent aussi.
  • Aidez-le.la à prendre conscience de la gravité et des conséquences de ses actes, non seulement pour lui.elle mais aussi pour sa compagne/son compagnon et ses enfants. La violence n’est pas une perte mais une prise de contrôle. Elle engendre une spirale négative de laquelle il est difficile de se sortir seul.e. Nous pouvons l’y aider.
  • Rendez-lui espoir : rappelez-lui qu’il.elle est capable de ne pas avoir recours à la violence avec des ami.e.s, son.sa responsable… Il.elle n’est pas seul.e ! D’autres personnes vivent une situation similaire, et bien entouré.e.s, elles peuvent ont évoluer!
  • Le plus tôt est le mieux ! Souvent, les auteur.e.s se décident quand ils.elles n’ont vraiment plus le choix : leur partenaire est parti.e ou a enclenché une procédure de séparation.
  • Ne vous découragez-pas, même si cela prend du temps ! Restez en contact avec cette personne, prenez de ses nouvelles, proposez-lui de passer un moment ensemble (à l’extérieur de la maison). Bref, restez disponible dans la mesure de vos moyens.

C’est important ; avec le temps, l’entourage peut se décourager, ressentir de l’impuissance et s’éloigner, en laissant le couple/la famille face à la violence.

Le 0800 30 030 soutient aussi l’entourage.
N’hésitez pas à nous contacter !

Contacter un service

Sur cette page, vous pourrez trouver des coordonnées utiles selon vos besoins et votre zone géographique mais n'hésitez pas à nous contacter.

Trouver un service
Sortie vers google
X
- Entrez votre position -
- or -